une expédition éducative de 7 jours sur les grands carnivores, l'écologie montagnarde et la conservation des espaces sauvages européens.
EXPLORATION URSINE dans les HAUTES TATRAS SLOVAQUES

Notre philosophie : Contrairement aux séjours habituels, cette expédition éducative offre l’opportunité d’explorer le phénomène socio-culturel de réconciliation de l’humain avec la nature. Nous sommes « en dialogue avec la nature ». En outre, nous visons à développer une meilleure compréhension et appréciation du monde naturel. Nos séjours sont soigneusement pensés pour familiariser les participants aux processus écologiques locaux et pour les aider à acquérir des compétences pratiques pour évoluer dans le monde sauvage. Nous nous considérerons comme des invités et agirons avec humilité et respect. Nous estimons que cette approche peut nous apporter d’importantes valeurs philosophiques à propos de la nature, et particulièrement sur nous-mêmes.

Intérêts naturalistes principaux : L'ours brun occupe une place particulière dans la mythologie et le folklore des anciennes cultures indo-européennes, comme symbole de fureur divine, de courage sans peur et d’annonciateur du printemps. De nos jours, l'ours est l'emblème des forêts sauvages d'Europe, qui recouvraient jadis l'ensemble du continent. Ces animaux fascinants et insaisissables arpentent encore les régions les plus sauvages d'Europe.

Cette expédition emmènera les participants à observer de véritables ours sauvages. Nous développerons et partagerons des compétences pour appréhender, expérimenter et embrasser le monde naturel de manière responsable. Au cours de cette expédition, nous marcherons le long de ruisseaux sauvages et dans des vallées éloignées en quête de traces d'ours. Nous observerons les pentes en détails pour trouver l’animal et chercherons à trouver la présence naturelle de ces plantigrades majestueux.

Lieu : Le séjour aura lieu dans le parc national Tatra, en Slovaquie. Le paysage se caractérise par de longues vallées couvertes de forêts d'épicéas, d’anciens pins cembro, de prairies alpines luxuriantes, de lacs alpins cristallins et de crêtes rocheuses. La zone est habitée par une population d'ours bruns et entre autres espèces : loup gris, lynx eurasien, chamois des Tatras, cigogne noire, aigle pomarin, grand tétras et pic tridactyle. Ces montagnes accidentées sont parmi les régions les plus sauvages d'Europe, où les processus écologiques tels que les avalanches, les tempêtes et les pullulations d'insectes xylophages modèlent le paysage.

L’équipe du projet : Le programme de ce séjour est dirigé par Nathan Ranc. Nathan travaille actuellement sur un doctorat en écologie du mouvement à l’université d’Harvard et à la fondation Edmund Mach. Son travail a pour but de mieux comprendre, d’une part, le rôle de la mémoire dans l’écologie spatiale des grands mammifères et d’autre part l’expansion du chacal doré en Europe. Ces deux domaines ont des applications concrètes pour la coexistence entre hommes et faune sauvage. Il se rend dans les Tatras depuis 5 ans et connaît bien la zone. Nathan met constamment au défi l’anthropocentrisme dans l’éducation, la culture et la politique. Il a pour objectif de développer l’inclusion de l’écologie et de la biologie de la conservation dans un contexte pluridisciplinaire.

L’équipe qui assistera le responsable de séjour est composée de l’enseignante française, Mélissa Sanchez et du designer et conservateur culturel gréco-américain Andrew R. Gipe. Nos invités seront Erik Balaz, naturaliste slovaque, biologiste de la conservation et producteur de films documentaires sur la nature, et Jean Chevallier, artiste naturaliste et illustrateur français.

Avis aux participants : Afin de respecter notre engagement de minimiser l’impact environnemental de nos excursions, nous restreignons à 14 le nombre maximum de participants (incluant l’équipe du Diakron). Nous recommandons aux participants d’être familiarisés avec les activités en extérieur, capables de randonner pendant plusieurs heures, y compris sur des terrains escarpés et de manifester un intérêt pour la nature. L'accès aux vallées du parc est proscrit aux véhicules à moteur et la distance jusqu’aux zones d’activités peut être importante. Nous utiliserons donc souvent des vélos pour faciliter nos déplacements sur un terrain non accidenté (avec faible dénivelé). Le déplacement à vélo n'est pas difficile et des vélos tout chemins (VTC) seront fournis. Les participants devront avoir leurs propres vêtements et équipement de randonnée. Veuillez vous référer à la liste d’équipement personnel recommandé et à la page de FAQ pour davantage d’informations.

Prix de participation
à déterminer
(vols non inclus)
Dates
À déterminer, 2018
À Propos du Séjour
Besoin d’aide ?

Contactez notre responsable

de séjour Nathan Ranc :